Tours Métropole Economie et Tourisme Politique de la Ville Habitat Développement durable Sport et culture Mobilité Urbanisme
  • A la une
Votre barre d'outils Diminuer la taille de la police (petite).Augmenter la taille de la police (grande).La mise en forme courante correspond à celle par défaut. Pour imprimer le document, utilisez les fonctionnalités de votre navigateur. Envoyer à un ami

Publié le 07/05/2018

Développement Durable

Traitement des déchets : quelles solutions demain ?

Tendre vers l’autosuffisance énergétique est un des grands objectifs de la Métropole qui a pour projet de construire à Mettray, une Unité de production d’Énergie verte (UPEV) permettant de réduire le volume de nos déchets résiduels.

Le 18 décembre 2018, le conseil métropolitain de Tours Métropole Val de Loire a approuvé à l’unanimité (deux absentions) le principe d’une délégation de service public pour la construction, l’exploitation et la maintenance d’une unité de production d’énergie verte à partir des déchets ménagers résiduels. La mise en place de cette unité est conforme à la loi de Transition énergétique pour la croissance verte, publiée au Journal officiel du 18 août 2015 et qui prévoit de réduire considérablement le stockage et l’enfouissement des déchets.


Quel procédé technique sera retenu ?


Avant de lancer la consultation, ce projet d’unité de production d’énergie verte a fait l’objet d’un long travail préparatoire par Jean-Luc Galliot, Vice-Président de Tours Métropole Val de Loire, délégué au développement durable, à la collecte et à la valorisation des déchets, à la propreté urbaine, à l’énergie et à la valorisation du patrimoine naturel et paysager et par les techniciens de Tours Métropole Val de Loire. Un cahier des charges très précis et exigeant a été établi qui ne prévoit ni incinération, ni rejet atmosphérique, ni compostage.
Plusieurs entreprises candidates à la construction et l’exploitation de cette usine se sont fait connaître. L’entreprise et le processus retenus seront connus au début de l’année 2019.

Pourquoi à Mettray ?

Plusieurs sites, sur différentes communes de la Métropole, ont été étudiés depuis un an pour implanter cette unité : ZAC du Cassantin à Parçay-Meslay, site de la Billette à Joué-lès-Tours… Au fil des études techniques et environnementales, il est apparu qu’un seul répond à l’ensemble des critères indispensables à la réalisation de ce projet : il s’agit de celui situé sur le site d’activités des Gaudières, à Mettray. En effet, ce projet de construction d’usine nécessitait une superficie conséquente, sur un terrain disponible immédiatement (propriété de la Métropole), avec un raccordement possible et direct au réseau de GRDF, pour l’injection de biométhane. Autre atout : cet emplacement s’inscrit également dans la préservation des surfaces agricoles et sur un site d’activité existant, où sont installées un certain nombre d’entreprises, notamment classées en Seveso II ; ce site a toujours eu pour vocation d’accueillir des entreprises industrielles .


Pour connaitre les solutions techniques pour ce projet et les étapes de concertation choisi par Tours Métropole Val de Loire, lire le document ci-joint

DreamHack, un week-end e-sport
  • Evénement
  • Tramway
  • Festival du cirque
  • Rendez-vous
  • Grand projet