Tours Métropole Economie et Tourisme Politique de la Ville Habitat Développement durable Sport et culture Mobilité Le Mag
Votre barre d'outils Diminuer la taille de la police (petite).Augmenter la taille de la police (grande).La mise en forme courante correspond à celle par défaut. Pour imprimer le document, utilisez les fonctionnalités de votre navigateur. Envoyer à un ami

La Rabiere_Joué_tram devant

Depuis une décennie,  le quartier de La Rabière  qui s’étend sur 92 ha, s’est profondément transformé. Situé à 500 m au sud de la place François-Mitterrand, où se trouve l’hôtel de ville, le quartier a retrouvé de l’attractivité, en témoigne le faible taux de vacance constaté par les bailleurs sociaux.
Les démolitions partielles et les résidentialisation ont permis de réorganiser les déplacements, de clarifier l’adressage des immeubles les plus enclavés et de limiter les regroupements. Les travaux d’aménagement du tramway ont parachevés le désenclavement et la mise en valeur des principaux espaces publics du quartier, du centre commercial de la Rotière, des opérations de logements neufs et de la pépinière d’entreprises.

Les enjeux et les orientations pour le quartier de la Rabière

Désormais, le secteur de la « Vieille Rabière », non traité dans le cadre du PRU, apparaît peu attractif et en décalage avec son environnement urbain immédiat fortement renouvelé. Ce secteur d’habitat social (240 logements), propriété de Val Touraine Habitat, est également pénalisé par son relatif enclavement (au nord vers le nouvel îlot Gratias entièrement renouvelé et à l’est où l’accès est assuré par une voie en baïonnette qui prive le quartier de vue vers l’extérieur). Malgré des travaux passés conséquents (isolation extérieure), les immeubles de la Vieille Rabière apparaissent vétustes, en décalage avec les attentes de la demande locative actuelle.

Les pistes d’intervention suivantes ont été retenues. Elles concernent principalement le secteur de la Vieille Rabière :

  • Ouvrir et valoriser les espaces résidentiels à l’est du quartier en restructurant une partie du parc bâti en périphérie de la rue Picot, en aménageant des espaces de transition vers les îlots voisins (îlot Gratias au nord, parc urbain de la Rabière et pôle d’équipements publics à l’est) en conservant l’identité végétale du secteur ;
  • Poursuivre la réhabilitation et l’adaptation du parc social : cette orientation concerne principalement le patrimoine de Val Touraine Habitat sur le secteur de la Vieille Rabière et celui de Logi-Ouest à l’extrémité sud-est du quartier ; l’amélioration des performances énergétiques demeure un enjeu pour une part importante du parc de logements du quartier.
  • Soutenir les deux centres commerciaux de proximité (centre commercial de la Rabière, déjà amélioré mais présentant encore des fragilités et centre commercial Lavoisier , non réhabilité.
  • Diversifier les fonctions et l’habitat en restructurant l’offre de logements
  • Maintenir la qualité des espaces réaménagés par une gestion urbaine de proximité renforcée

 

Développement urbain
Festival WET°
  • Sortir
  • Rendez-vous
  • A ne pas manquer
  • Première
  • Budget